A la rencontre de F.A.M.E. et du C.I.D.F.F.

Ces deux dernières semaines, deux associations sont intervenues à l’invitation du lycée pour sensibiliser les élèves aux des droits des femmes, et dénoncer des violences faites à ces dernières. PLC média a rencontré les représentants de ces associations.

Vous pouvez retrouver les interviews en podcast.

M. Cimiterra, du CIDFF, accompagné de Mme Sabatier, bénévole de l’association.

 

L’association FAME, de Brioude

Continuer la lecture

Laurent Wauquiez : interview exclusive pour PLC

Ce vendredi 24 octobre 2023, Laurent Wauquiez, président de la région Auvergne Rhône Alpes, est venu dans notre lycée pour l’inauguration du nouvel internat et du « Chartruck ». PLC média a profité de l’occasion pour le questionner sur quelques préoccupations des lycéens cette année comme Parcoursup et les stratégies de recrutement à l’intérieur de notre grande région AURA. Voilà notre interview :

PLC : Aujourd’hui vous êtes venu inaugurer les bâtiments de l’internat et également le “Chartruck”, pour lesquels la Région a apporté son aide au financement, et nous aimerions savoir quel est pour vous l’intérêt d’aider et de financer les lycées ?

Laurent Wauquiez: Je pense, dans tout ce que, moi, j’ai à faire, qu’est -ce qui est le plus utile ? Le plus utile c’est de vous aider vous à réussir, parce que c’est notre travail. Le travail quand on s ‘occupe d ‘un pays, d ‘une région, c ‘est de préparer l ‘avenir.
Et donc l’endroit où ça a le plus de sens d’investir, c’est nos lycées. Parce qu’il est parfois des choses qui sont très concrètes : si dans votre internat vous n’êtes pas bien, vous n’allez pas réussir. Si les élèves de l’enseignement supérieur n’ont pas un bon matériel, ils ne vont pas réussir. Si à l’inverse, vous avez un ordinateur portable chacun, que vous avez des bonnes conditions d’études, qu’il y a une salle de musculation qui permet en même temps de se détendre et de se vider la tête, vous pouvez réussir. Et donc l’objectif, c’est de vous donner les meilleurs conditions pour que vous puissiez réussir. 

PLC: et par exemple de quelle façon la région aide-t-elle les jeunes en dehors du cadre lycéen?

Laurent Wauquiez :  Alors, on a plein de programmes d’aide d ‘accompagnement. D’abord on a la carte pass-région qui est unique en France, qui a beaucoup d’atouts et c’est important que ceux qui nous écoutent qu’ils n’oublient pas de l ‘utiliser parce qu’il y a encore parfois des étudiants qui ne l’utilisent pas. Elle permet d ‘avoir des réductions sur des festivals, elle permet d ‘avoir des places de cinéma, elle permet d’avoir des réductions sur des expositions, elle permet d’avoir aussi les manuels scolaires gratuits.  Donc c’est un très gros effort, ça représente un budget en millions d ‘euros, mais je crois que c’est assez apprécié, on essaie de l’améliorer en mettant des nouvelles choses dessus. Ca fait partie des points sur lesquels on travaille.  Et vous ne vous en rendez-vous pas compte, mais il y a trois ans, la Haute -Loire n ‘avait pas le pass-région. C’est moi qui ai décidé que la carte serait étendue sur la Haute -Loire pour que l’étudiant de Lyon n ‘est pas plus ou moins d ‘atouts que l’étudiant de Haute -Loire. Donc ça c’était une décision importante. On finance aussi des sorties scolaires, on finance des sorties sportives, culturelles, des classes neiges, quand vous partez par exemple, en sortie en station de ski ou ce genre de choses aux Estables, c ‘est aussi des choses qu’on finance. 

PLC : D’ailleurs par rapport au pass-région, on l’utilise beaucoup en tant que lycéen, mais les étudiants d’études supérieures n’y ont pas accès. 

Laurent Wauquiez : Oui, parce qu’en fait la carte pass-région, elle est uniquement limitée pour les lycéens parce que ma responsabilité c’est les lycéens. Normalement sur le supérieur ensuite c’est l ‘Etat. Et donc ça, ça fait un peu partie des règles en France. Les départements s ‘occupent des collèges, la région s ‘occupe des lycéens. Et dans le supérieur, c’est l ‘Etat.

PLC :  Nous sommes en terminale et la question de l ‘orientation comme celle de parcoursup est au cœur de nos préoccupations …

Wauquiez : … et de vos stress 

PLC : On sait déjà que nous sommes prioritaires dans certaines villes dans le cadre de nos études comme celle de Clermont-Ferrand. Cependant, ce fonctionnement n’est pas repris dans certaines villes de la région comme Lyon. Alors est-ce possible, d’être prioritaire dans d’autres villes telles que Lyon dans la région ?

On a créé une grande région qui est la région Auvergne-Rhône-Alpes, c’est une chance pour la Haute-Loire sauf que l’Education Nationale, elle, elle est restée avec les anciennes académies: l’académie de Clermont d’un côté, l’académie de Lyon de l’autre et aussi l’académie de Grenoble. Mes enfants étaient étudiants en Haute-Loire et je connais par cœur le sujet et pour nous, c’est très injuste par ce qu’on vous envoie sur Clermont-Ferrand. Mais toi qui est sur Raucoules, tu n’as aucune envie d’aller a Clermont-Ferrand, toi c’est St-Etienne ou Lyon ton point de débouché naturel. Donc j’essaye de me battre pour qu’il y ait une fusion et qu’on puisse offrir les mêmes atouts en terme de parcoursup pour nos étudiants.

Pour l’instant je suis désolé mais pour vous ce ne sera pas encore le cas. Donc on essaye de se battre pour. C’est un vrai handicap comme par exemple sur la fac de médecine, la fac d’histoire, ce genre de choses. C’est un gigantesque sujet pour nous et qui n’a pas de sens pour la Haute-Loire parce que nous on tire plus du coté de Lyon et St-Etienne donc oui je le sais. Là on est vraiment sur un sujet d’organisation de l’éducation nationale, ils sont restés archaïques donc ça fait partie des points qu’on veut faire bouger.

Nous remercions Laurent Wauquiez de nous avoir accordé cette interview.

Capucine Valette, Prêle Souvignhec, Pierre Quetaud

un festival celtique ce week-end !!!

Dernièrement, PLC média a interviewé un groupe pour la promotion de leur festival.

Il s’agit d’un festival de musique celtique mais aussi irlandaise qui se déroulera à Chadrac ce vendredi 10 et samedi 11 novembre. Plus précisément, vous les retrouverez à la maison pour tous de Chadrac.

L’objectif du groupe est de faire découvrir au plus grand nombre, avec ce festival, la musique celtique à travers un aspect traditionnel. Quelques festival existent autour d’ici mais pas assez à leur goût. Ils désirent mettre cela en place, dans la bonne humeur, « sans se prendre la tête », autour de la convivialité.

A l’intérieur, vous y retrouverez 6 amis de longue date : Pierro, Cedric, Papy, Greg, Jaco, et Pierre Louis et avec eux, banjo, bouzouki, guitard, sistre, percutions, violon, et flute et bien sur un chanteur. Ecoutez un de leur morceau :

Pour les activités, tous est prévu, comme des sessions de cour de musique, le vendredi et samedi après-midi mais aussi des « slow session » pour vous faire jouer en groupe. Il y aura aussi 3 concerts par soir donnés par plusieurs groupes. Rafraichissement et nourriture seront aussi de la partie.

Le cout d’entrée sera de 5 euros le vendredi, et pour le samedi, les prix passeront à 12 euros pour les non-adhérents, et 10 euros pour les adhérents.

Plus tard, leur objectif serait d’agrandir ce festival, l’étendre dans sur le Puy et donc avec plusieurs emplacements. Une programmation sur l’année est aussi envisagée.

Pierre QUETAUD

De nouvelles options pour préparer le post-bac

En ce début d’année, les élèves de terminale générale ont vu une nouvelle case apparaitre sur leur emploi du temps : « prépa post bac ». Mais, de quoi s’agit-il ?

Nous sommes allés interviewer Mme Polge, enseignante d’HGGSP, en charge de la Prépa à SciencesPo.

Enfin M Bonnet, enseignant de SI, nous parle de cette proposition

Nous avons également interrogé M Sagnard, enseignant de SVT

Les notions vue en classe seront approfondies. L’idée est de préparer aux notions universitaires. L’objectif est aussi de préparer les élèves à d’éventuels concours ou examens d’entrée. On pense aux études de médecine, pharmacie, dentaire, ou bien les classes préparatoires scientifiques comme

BCP STP

  • NPSI
  • MP2I
  • PCSI , les écoles d’ingénieur

Concernant les Sciences Humaines, il s’agit de découvrir le Droit, la Science Politique ou encore le Journalisme.

Tout ça donc pour appréhender de la meilleur des façons l’entrée dans les études supérieures.

 

 

 

l’interview fictive d’Haifaa Al-Mansour

Après être allé voir le film Wadjda dans la cadre de l’opération collège au cinéma, deux élèves de 3°3 ont imaginé l’interview de la réalisatrice Haifaa Al-Mansour.

Wadjda - film 2012 - AlloCiné

Synopsis : (extrait de la brochure collège au cinéma)

Wadjda a 10 ans et un caractère bien trempé. Pleine de vie, elle n’en fait qu’à sa tête et peine à obéir aux principes conservateurs de la société et de sa famille installée en banlieue de Riyard. Un jour, elle découvre un vélo vert flamboyant à vendre. Dès ce moment, elle n’a plus qu’une idée : acheter le vélo pour battre son ami Abdullah à la course. Wadjda ne parvient pas à convaincre sa mère, qui craint les qu’en-dira-t-on. Loin d’être dissuadée par les réticences de sa mère, la fillette décide alors de se battre pour défendre ses rêves.

*les cassettes vidéos datent de 1980…

Réalisée par : Célia BONNEFOY/ Elora COROMPT

source musique : balance ton quoi. Angèle

Nouveau podcast : Voyages en terres inconnues

Cette année, de nombreux voyages scolaires ont eu lieu. PLC média a décidé de recueillir des impressions d’élèves. Découvrez donc les avis des élèves sur leur voyage en Pologne, Espagne, Italie, et Angleterre.

photos de groupes des 4 voyages (source : site Pôle La Chartreuse)

Extraits musicaux :

Les Nocturnes opus 9 : Chopin

Me gustas tú : Manu Chao

here comes the sun : The Beatles

 

Les choix de spécialités des lycéens de La Chartreuse

La rentrée en 1re et en terminale, c’est retrouver ses amis, mais c’est surtout choisir ses spécialités. À La Chartreuse, ces spécialités sont au nombre de 10:

  • HGGSP (histoire-géographie géopolitique et science politique).
  • HLP (humanité littérature et philosophie)
  • Les Maths
  • La Physique-Chimie
  • Les SVT
  • Les SES
  • LLCE (langue et culture étrangère en anglais pou espagnol)
  • NSI
  • SI

Dans le cadre de notre enquête, nous avons calculé le pourcentage de répartition dans les différentes spécialités.

Les premières constatations sont que la répartition des spécialités est la même chez les terminales que chez les 1ere : les spécialités les plus demandées en 1re le sont également en terminales. Les Maths, les SVT et HGGSP sont ainsi sur le podium.

On constate néanmoins que les enseignements aux plus petits effectifs en 1re sont le plus souvent conservés en Terminales. Contrairement à certaines plébiscitées en Première mais abandonnées en Terminale, comme les Maths.

Quels débouchés à ces enseignements ? 

 maths : études de médecine, école d’ingénieur, vétérinaire, école de commerce ou encore science de l’ingénieur

SVT : médicale, paramédicale, géologie, vétérinaire

hggsp : licence politique ou de droit, école de journalisme, IEP, école de commerce

Physique Chimie: prépa BCPST, étude médicale ou paramédicale

-SES: IEP, école de commerce, économie, droit, vente gestion, sciences humaines

llce : licence llcer lea

HLP: avec les SES : étude d’économie ou encore psychologie, avec les sciences politiques : anthropologies, journalisme

SI/NSI: prépa scientifique, licence pro informatique, école d’ingénieur

1ère impression des élèves à la sortie de leur bac blanc

Ce jeudi 10 novembre, les élèves de terminale ont terminé leur premier bac blanc par une épreuve de spécialité. Pour cette occasion, nous sommes allés les interroger sur leurs ressentis et leurs impressions après cette épreuve.
« Je sors de partiel de spé physique chimie, je pense que je m’en suis sortie plutôt bien mais à chaque fois que je dis ça c’est pas toujours le cas. Mais en tout cas j’ai bien aimé le faire. Hâte de voir les résultats » nous dit une élève, souriante et soulagée d’avoir fini.

Pour la majorité, de bonnes révisions en amont sont la clé pour réussir, car, selon eux, si les cours sont sus, alors les examens ne sont pas insurmontables. Au niveau de la durée les résultats sont clivants, une moitié pense que le temps était suffisant mais l’autre moitié trouvait cela un peu court.
Pour finir, tous les élèves étaient heureux d’avoir cette pression en moins sur les épaules, et d’avoir un week-end de trois jours mérité !

Annie Ernaux, Prix Nobel de Littérature

Succédant à l’auteur tanzanien Abdulrazak Gurnah en 2021, Annie Ernaux a reçu aujourd’hui le prix Nobel de Littérature.

Le jeune homme : Annie Ernaux ouvre le temps

 Le prix Nobel de littérature récompense chaque année, depuis 1901, un écrivain ayant rendu de grands services à l’humanité grâce à une œuvre littéraire. Récompense considérée comme la plus prestigieuse et la plus médiatique au monde, le prix Nobel met en lumière un auteur et ses travaux.

 Elle est la 17ème femme à recevoir ce prix. Elle rejoint Patrick Modiano, récompensé en 2014, Jean-Marie Gustave Le Clézio en 2008, ainsi que 13 autres auteurs français dont le plus vieux et aussi le premier tout pays confondu, Sully Prudhomme. Elle est la 1ère écrivaine française.

 » Je considère que c’est un très grand honneur qu’on me fait et, pour moi, en même temps, une grande responsabilité, une responsabilité qu’on me donne en me donnant le prix Nobel  » ( Annie Ernaux)

 

 Annie Ernaux est entrée en littérature en 1974 avec son autobiographie Les armoires vides, dans laquelle elle parle de son avortement clandestin, et récemment portée à l’écran dans le film L’évènement, récompensé par un Lion d’Or à la Mostra de Venise en 2021. Elle est également l’auteur de La Place, ou encore La Femme gelée. 

Pour plus d’information sur la vie d’Annie Ernaux

Ainsi que sur le Prix Nobel

Pierre Q.